SAMEDI 20 AVRIL, 16H-17H
MAGCP, CAJARC

Venez découvrir la vision de l’artiste Junie Briffaz sur l’exposition « Planète B ».

Junie Briffaz, montage de l’exposition Planète B. Photo H.Maury.

Depuis Cajarc, petit village d’irréductibles gaulois, l’exposition Planète B fait écho à la mobilisation internationale sur le climat. Elle s’inscrit dans un programme marqué par les questions d’art, d’environnement et d’hospitalités. À un moment où tout s’accélère, les artistes explorent d’autres manières d’être au monde, entre science-fiction et réalité tangible. Après les mythes du Petit Prince et de Star Wars qui ont habité l’imaginaire futuriste de plusieurs générations, les anti-héros du Do It Yourself peuplent maintenant les friches des villes et des campagnes, pour engager de nouvelles formes de mise en commun.

Que vous inspire le titre « Planète B – Explorer le cours des choses » ?

J’imagine assez rapidement une autre planète, étrangement. Sans doute, est-ce dû au folklore véhiculé par certains récits de science-fiction : la Terre est vidée de ses capacités, inhabitable, irrespirable et cela prendra trop de temps de réparer les erreurs, donc autant tout reprendre à zéro
et re-commencer ailleurs. mais, malgré une seconde chance, la nature humaine resterait la même : complexe, paradoxale, auto-centrée…

Quelques mots sur votre projet ou proposition artistique.

Ma proposition découle directement de mon inspiration : le nouveau départ. Je pratique la peinture, et d’une certaine façon je vois une correspondance avec la feuille blanche qui devient le nouveau terrain de jeu. J’aime peindre de nombreux petits personnages qui viennent exister et cohabiter dans leur décor. Planète B étant une exposition évolutive, des éléments peuvent évoluer, disparaitre, s’étendre, ou encore être remplacés. L’idée serait de créer une petite colonie, vivant sous forme de modules, rendant la peinture adaptable. Ainsi je pourrais jouer à Dieu, en décidant du sort de la civilisation que j’ai peinte.

Qu’est-ce que l’art vous permet d’accomplir ?

Pour moi, l’art est un moyen de verbaliser un cheminement de pensée, une idée. Ce qui me plait dans l’art, et plus particulièrement dans l’art brut ou l’art naïf, c’est l’accès à une intimité, qui s’étend au collectif. Chacun le comprend à sa manière mais peut se sentir profondément touché. L’absurdité de ce besoin d’aller au bout, de tout donner pour une création.

JUNIEBI.TUMBLR.COM

Junie briffaz — Junie Briffaz, illustratrice, aime les petits animaux, la violence et les miniatures persanes. Elle essaye donc de faire cohabiter ses trois passions au travers de ses peintures et dessins. Suite à son DNSEP à l’isdaT, à Toulouse, elle a participé à plusieurs expositions collectives et notamment à La cuisine, centre d’art et de design, à Nègrepelisse (2013) et à la Fisher Parrish Gallery, à New-york (2018).

— TARIF : 4 € / gratuit pour les adhérents 
Sur réservation au 05 65 40 78 19 ou à reservation@magcp.fr