RÉMY HÉRITIER,

UNE DANSE ANCIENNE – CAJARC

2022 — 2023

En partenariat avec Lot Art Vivant

Le chorégraphe et danseur Rémy Héritier propose Une danse ancienne – Cajarc, un processus d’expérimentation collectif qui prend ancrage sur le territoire de la commune de Cajarc et ses alentours. Avec un groupe d’amateurs et d’amatrices, et au gré d’ateliers réguliers répartis sur plusieurs mois, il s’y créera une danse. Cette danse, le groupe, s’engage à la danser sur ce même terrain, chaque année à la même date, pour toujours, comme un nouveau rituel. La danse se modifiera sous l’effet du temps à l’œuvre dans les corps qui la dansent, du paysage qui l’accueille, de la communauté humaine au cœur de laquelle elle évolue. Elle devient une nouvelle balise sur le territoire, comme les rituels du passé. Une œuvre pérenne, comme un monument aux morts sur la place du village, mais qui n’apparait qu’une fois par an.

Développé en partenariat avec Lot Art Vivant, le projet Une danse ancienne – Cajarc propose plusieurs rendez-vous imaginés par l’artiste Rémy Héritier :

– 22 octobre 2022 : Créer avec ce qui est là, Ateliers et performances dans le quartier de Terre-Rouge (Cahors), en collaboration avec le Centre social du quartier Terre Rouge. avec Rémy Héritier, Marceline Delbecq et Éric Yvelin.

– Autome 2022 / Hiver 2023 : Ateliers au collège de Cajarc.

– 17 au 21 octobre 2022 et 21 au 25 novembre 2022 : premiers ateliers de création Une danse ancienne à Cajarc. Les ateliers se poursuivront au cours de l’hiver et du printemps 2023 pour aboutir à la création de la danse au début de l’été. 

Rémy Héritier

Né à Figeac (Lot), il s’est formé à la danse au Centre chorégraphique national de Montpellier. Depuis 2004, il a créé plus d’une dizaine de pièces qui permettent d’étendre les contours de l’art chorégraphique à l’intertextualité ou au document et de convoquer ainsi de nouvelles poétiques du geste. Son travail est montré en France et à l’étranger dans et hors du théâtre, notamment au Centre Pompidou, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain et au Plateau Frac Ile de France à Paris, aux Laboratoires d’Aubervilliers, dans le cadre des festivals Montpellier Danse et ImpulsTanz à Vienne, au PACT Zollverein à Essen, au Kaaitheater à Bruxelles et à la Kadist Art Foundation à San Francisco.

Il est également régulièrement interprète depuis 1999, notamment auprès de Boris Charmatz, Jennifer Lacey, Mathilde Monnier, Laurent Pichaud et Loïc Touzé.

Il codirige avec Léa Bosshard la recherche in situ L’usage du terrain, expérimentation dans l’espace public autour de la notion de spatialité en danse, développée avec les Laboratoires d’Aubervilliers en 2018 et à Vitry en 2022 en partenariat avec le Mac/Val et la Briquetterie.

Il enseigne à l’École supérieure d’art de Clermont Métropole de 2018 à 2021.