MALO GAGLIARDINI

Né en 1996, Malo Gagliardini est diplômé en 2020 de l’École supérieure des Beaux-Arts de Montpellier (MO.CO. Esba). Avec la sculpture comme medium privilégié, il s’intéresse aux relations que l’être humain entretient avec son environnement depuis la révolution industrielle et ses conséquences technologiques et géopolitiques. À rebours des objets manufacturés produits en série par notre monde contemporain, ses œuvres s’apparentent le plus souvent à des constructions de survie, convoquant un imaginaire survivaliste. « J’imagine souvent une révolution industrielle du recyclage, un moment du futur où la réparation sera économiquement plus rentable que la production de nouveaux objets. Nous devrons alors patauger dans les décombres du passé pour créer les objets du futur ! » Pour désigner sa pratique, Thomas Gasquet utilise parfois le néologisme « bricologie ».

Aux Maisons Daura, il souhaite notamment se pencher sur la création de nouvelles machines, lui permettant de développer une autonomie énergétique pour ses installations puisque, dit-il : « Je pense que chaque artiste de ma génération contemple son bilan carbone. »