Vincent CORPET, GROSTEXTE

 

“Pour lui la peinture est une écriture, un langage sans mot.
Il peint “des objets qui s’engendrent, se poussent les uns les autres, s’organisent vaille que vaille”, dans une profusion d’éclats de couleurs et de formes mi-animales, mi-organiques : une peinture rétinienne, jouisseuse et irréductible à tout commentaire.”

Exposition présentée du 2 juillet au 25 septembre 2005.
Dépliant 24 pages, 24,5 x 20 cm, déplié : 147 x 40 cm. Édition Arts et Dialogues Européens,
Eybens, 2005. ISBN : 2-911691-19-9

 

21 €