Eduardo CHILLIDA, L’OEUVRE GRAPHIQUE 1966-1996

 

 “Le catalogue de son oeuvre graphique montre que Chillida n’est passé aux gravures qu’en
1959, soit dix années de recul par rapport à ses sculptures, (…). L’aspect écriture dans
l’espace est au départ très net, sans trucage ni trompe-l’oeil, par le seul cheminement de la
forme noire, de ses entrelacs aléatoires, ses croisements, ses retours. Très rapidement vont
s’y ajouter les contrastes entre les pleins et les déliés, la massivité et le filiforme, les ruptu –
res des hyatus dans la densité. Tout un langage que la sculpture ne pourrait plus suivre”.

Pierre Daix

Exposition présentée du 21 juin au 7 septembre 2003.
64 pages, 24 x 20 cm, 35 illustrations.
Édition Arts et Dialogues Européens, Eybens, 2003.
ISBN : 2-911691-16-4

 

10,60€