Guillaume PINARD, AMOR

Cet album dystopique et déjanté s’inspire d’un fait divers survenu le 3 septembre 2011 sur la place Navonna à Rome. Une exploration des effets pervers de la patrimonialisation, ou comment l’art s’est peu à peu dissout dans l’industrie culturelle. K.D.

Avec le soutien de : Département du Lot, MAGCP centre d’art à Cajarc, BBB centre d’art à Toulouse, Musée Calbet centre d’art à Grisolles, Le Quartier centre d’art de Quimper.
Roman graphique, 20×13,5 cm / 448 pages NB / 400 ex / ISBN 978-2-915199-73-4 /
Semiose éditions, 2015

 

33,40€